Colloque 2024

Colloque International

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales (FSJES),

5 & 6 Juillet 2024

El Jadida

3éme édition du Colloque International : Innovation Managériale

Le Laboratoire de Recherche en Gestion, Economie et Sciences Sociales (LARGESS) de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d’El Jadida (FSJESJ, Université Chouaïb Doukkali, Maroc) organise en collaboration avec l’Observatoire DIGIQUAL la 3ème édition du Colloque International pluridisciplinaire consacré au thème de « l’Innovation Managériale » les 5 et 6 Juillet 2024.

Ce Colloque, qui se déroulera sur deux journées, a pour objectif de permettre aux enseignants - chercheurs, doctorants, professionnels et experts du domaine de présenter leurs travaux de recherche et études menées au sein des organisations.
Par cet appel à contributions, nous souhaitons rassembler des travaux permettant de faire le point des connaissances et des pratiques d’innovations managériales ayant trait aux domaines de la finance, du management, du marketing digital, de l’éducation et de l’apprentissage, du système d’information et des algorithmes s'y attenant, de la santé au travail. L’objectif est de questionner les apports et les limites de l’IA dans le cadre de la conduite du changement au sein des organisations.

Plusieurs axes seront abordés :
- Financement des projets innovants :
Le financement des projets innovants constitue un pilier essentiel de l'écosystème de l'innovation. Ce volet du colloque se concentrera sur les diverses stratégies et sources de financement disponibles pour soutenir les initiatives novatrices dans le domaine de la gestion. Les chercheurs participants à cet axe partageront leurs connaissances et leurs expériences pour explorer les défis et les opportunités liés au financement de projets innovants.
Des sujets tels que le capital-risque, les subventions publiques, le crowdfunding, les partenariats stratégiques et les modèles de financement alternatifs seront abordés, offrant aux participants un aperçu approfondi des meilleures pratiques et des tendances émergentes dans ce domaine crucial pour le développement de l'innovation managériale.
Une revue empirique sur le financement des projets innovants pourrait examiner des études qui analysent les modèles de financement utilisés par les startups et les entreprises innovantes, ainsi que l'impact de ces modèles sur leur croissance et leur succès. Elle pourrait également explorer les facteurs qui influencent les décisions de financement des investisseurs et des prêteurs ainsi que les résultats obtenus par les entreprises en fonction de leur source de financement.

- Structure et performance financière :
La gestion de la structure financière et l'optimisation de la performance financière constituent des piliers essentiels de l'innovation managériale. Cet axe de recherche explore les stratégies financières novatrices adoptées par les entreprises pour améliorer leur efficacité opérationnelle et leur rentabilité dans un environnement en constante évolution.
Les pratiques managériales visant l’optimisation de la gestion des activités à travers l’amélioration de la productivité, du système du contrôle de gestion et du management du risque ne sont pas les seuls facteurs permettant la maximisation de la valeur de la firme, de sa performance financière et de sa rentabilité. Il existe d’autres facteurs discutés au sein de la littérature et observés à travers la pratique professionnelle et les études empiriques. Ils concernent les choix financiers de l’entreprise d’où l’impact des décisions de financement sur les décisions d’investissement relevé par la majorité
des chercheurs en finance d’entreprise, et ce, contrairement à certains auteurs comme Modigliani et Miller (1958) montrant la neutralité entre la politique de financement et celle d’investissement.
Les sujets de recherche qui seront abordés seront consacrés aux études sur l’optimisation de la structure financière, la gestion du risque financier, la performance financière et l’innovation, les technologies financières (Fintech) et la question de la gouvernance d'entreprise.
Cet axe de recherche vise à approfondir la compréhension des interactions complexes entre la structure financière, la performance financière et l'innovation managériale tout en fournissant des insights pratiques pour les professionnels et les décideurs dans un monde des affaires en constante mutation.

- Management et Marketing digital :
L’accélération de la transformation digitale et l’usage accru des outils digitaux exerce une influence profonde sur la performance des entreprises et forcent le passage à des configurations organisationnelles adaptées. La digitalisation n’est plus un sujet de contemplation mais implique une réflexion profonde sur les modèles de managements existants et les managers sont de plus en plus contraints à redéfinir et à faire évoluer leurs stratégies. Les métiers, l’expérience client, l’organisation du travail, les canaux d’échange, les exigences qualité, etc......autant de domaines bouleversés par l’ère interconnectée qui suscite des préoccupations managériales et éthiques importantes.

- IA, Education et Apprentissage :
Cet axe de recherche vise à déterminer les impacts de l’IA sur les méthodes d’enseignement et d’apprentissage des étudiants, sur les connaissances acquises et transmises ainsi que sur le machine Learning.

- Bien-être et Qualité de vie au travail :
Le bien-être définit un état de « bien-être physique, mental et social ». Selon Bachelard (2017), la santé constitue « un équilibre entre les dimensions physiques, psychiques et sociales ». Notion principalement subjective, il définit un état psychologique résultant d’un rapport positif aux autres, à soi, au temps et à l’environnement physique au travail. Hassani (2017), eu égard au contexte socio-économique et environnemental, intègre d’autres termes tels que « l’épanouissement au travail », « la qualité de vie au travail », « le bonheur au travail » et « l’engagement ». La qualité de vie au travail s’intéresse au bien-être des personnes à partir de process visant à améliorer les conditions de travail ce qui a permis d’établir un équilibre rationnel vie professionnelle/vie privée.
Celle-ci est conditionnée au bien-être de la personne au travail (hygiène, santé, sécurité pour un épanouissement personnel) et de la personne en qualité de collaborateur sur le lieu de travail (moyens et conditions nécessaires à la réalisation de ses missions) qu’il convient de distinguer (Hassani, 2017). Certaines entreprises engagées dans une politique de RSE/RSO comprennent la nécessité pour les collaborateurs d’associer l’efficacité, la productivité, la compétitivité avec le bien-être au travail.

- Système d’Information et Gestion des données :
Le colloque sur l’innovation managériale constitue une plateforme d'échange privilégiée pour explorer les défis, les opportunités et les meilleures pratiques en matière d'innovation managériale.
Parmi les domaines clés abordés, les systèmes d'information et la gestion des données occupent une place centrale. Les systèmes d'information sont essentiels à la transformation numérique des organisations, facilitant la collecte, le stockage, le traitement et la diffusion de l'information.
Parallèlement, la gestion des données est devenue un enjeu stratégique majeur face à l'explosion des données disponibles et à la nécessité d'en tirer des insights pertinents pour orienter les décisions stratégiques. En intégrant des innovations technologiques telles que l'intelligence artificielle et ses différentes branches, la blockchain, l'Internet des objets et la réalité virtuelle, les pratiques managériales peuvent être enrichies, offrant de nouvelles perspectives pour améliorer l'efficacité
opérationnelle, la prise de décision et l'expérience client.
Cet axe sera consacré également aux études sur l’impact des technologies de l’information et de la gestion des données sur les pratiques managériales actuelles ainsi que les opportunités et les défis associés à leur adoption dans les organisations.

- L’usage de l’IA dans le secteur public :
Cet axe de recherche vise à s’intéresser aux opportunités et préoccupations de l’IA au sein de l’administration publique telles que : une administration en transformation, la discrétion administrative et l’IA, l’avenir de la discrétion des agents de première ligne, l’influence de l’IA sur les bureaucraties et la distraction au niveau des systèmes et les algorithmes mis en place au service des citoyens.
Ces orientations ne sont pas limitatives des soumissions attendues. Le comité scientifique accueillera avec grand intérêt l’ensemble des travaux permettant d’éclairer ces axes et les problématiques associées. Les contributions sont attendues en français et en anglais.

Dates à retenir :
- 31 Mai 2024 : Date de retour des articles
- 15 Juin 2024 : Date limite d’inscription au congrès
- 28 Juin 2024 : Edition du programme

Inscription Pros et Enseignants

Inscription Doctorants

Modalités de participation :
Les articles doivent être envoyés au plus tard le 31 Mai 2024 par email  :
CONTACT
Sous forme de fichier électronique (Word pour Windows .doc ou .RTF)

Frais d’inscription
- 500 dh pour les enseignants chercheurs et professionnel
- 300 dh pour les doctorants
Ces frais couvrent la participation aux activités du congrès, la restauration sur place (déjeuners et pauses café) ainsi que la documentation du congrès.

Publication :
Les textes complets de toutes les communications acceptées et présentées lors du Colloque comportant des recherches abouties seront publiés, selon le thème abordé, dans les actes du Colloque et dans les revues partenaires (SRMD, MJEIM).

Colloque International 2024

Présidence de l’organisation :

  • M. Az-eddine Azim , Président de l’Université Chouaib Doukkali, El Jadida.
  • M. Essaid El Meskini, Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d’El Jadida.

Responsables de l’organisation :

  • Pr Mariem Cherkaoui, FSJES, membre du laboratoire LARGESS, FSJES, UCD.
  • Pr Mustapha Benmahane ,Directeur du laboratoire LARGESS, FSJES , UCD.

Comité Scientifique :

  • Rachida Aallali, ENCG, Casablanca, Maroc.
  • Mohamed Aboussad, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Hanane Amahmoud, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Hicham Attouch, FSJES-Soussi, Université Mohamed V Rabat, Maroc.
  • Amine Abderma, FSJES, Université Chouaïb Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Bachar Abdelghani, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • El Mehdi Belabbes, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El
  • Mustapha Benmahane, FSJES, Université Chouaïb Doukkali, El Jadida, Maroc.
  •  Aziz Bensbahou, FSJES, Université Ibn Tofail, Kenitra, Maroc.
  • Nathalie Bétourné, ISCID-CO, Université du Littoral Côte d’Opale, France.
  • Yassine Boudi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Houda Bouhlou, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Faouzi Boussedra, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Aziz Chafik, FSJES, Université Chouaïb Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mariem Cherkaoui, FSJES, Université Chouaïb Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Kaoutar El Abidi Amine, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mohamed El Kandili, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Younesse El Menyari, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Essaid El Meskini, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Driss Ennesraoui, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Amina Essaber, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Pedro Esteves, Instituto Politécnico de Guarda (IPG), Guarda, Portugal.
  • Mustapha Ezzahiri, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Benacher Frej, Observatoire DIGIQUAL.
  • Azmi Kamal, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Tarik Kasbaoui, ENCG, Casablanca, Maroc.
  • Adil Korchi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mohamed Amine Korchi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Dimitri Laroutis, ESC Amiens, France.
  • Elisa Lopes Figueiredo, Instituto Politécnico de Guarda (IPG), Guarda, Portugal.
  • Mohamed Guedira, Observatoire DIGIQUAL.
  • Ermelinda Gonçalves Marques, Instituto Politécnico de Guarda (IPG), Guarda, Portugal.
  • Ellioua Hanane, ENSA- Berrechid, Université Hassan I, Settat, Maroc.
  • Adil Meskaf, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Tsouli Moustaiked Jamal, Université Mohamed V, Rabat.
  • Hafida Nia, FSJES-Soussi, Université Mohamed V, Rabat, Maroc.
  • Abdelhakim Qachar, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Dounia Rabhi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mohammed Rafi, Université Mohamed V, Rabat, Maroc.
  • Rachid Rhazouani, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Jamal Tsouli Moustaiked, Université Mohamed V, Rabat, Maroc.
  • Eric Vernier, ISCID-CO, Université du Littoral Côte d’Opale, France.
  • Jeanne-Marie Wailly,ISCID-CO, Université du Littoral Côte d’Opale, France.
  • Marouane Zakhir, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Rachid Zammar, FS, Université Mohamed V, Rabat, Maroc.
  • Leila Zammouri, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.

Comité d’organisation :

  • Mariem Cherkaoui, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mustapha Benmahane, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Nathalie Betourne, Présidente de l’Observatoire DIGIQUAL.
  • Houda Bouhlou, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Sidi Mohamed Lalaoui Bencherif, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida,Maroc.
  • Amine Marah, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Aziz Bouhlal, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Marouane Ikira, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Khadija El Jari, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Benacher Frej, Directeur de la Revue DIGIQUAL, France.
  • Adil Korchi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Ridouane Tachicart, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Lamia EL Moujahid, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Ghyzlane Andaloussi, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Issam Atoba, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Mohamed Zakraoui, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Iman Allam, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Sara Eoueldrhiri, FSJES, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.